Le Canada soutient-il suffisamment la recherche fondamentale et indépendante dans nos universités ? Le financement accordé aux universitaires et scientifiques se fait-il de façon équitable ? Voici deux des questions clés auxquelles tente de répondre le rapport de l’Examen du soutien fédéral aux sciences, aussi appelé rapport Naylor. Il a été publié en avril dernier, mais le milieu de la recherche attend encore la réponse du gouvernement aux recommandations présentées.

Options politiques a organisé avec Universités Canada un panel de discussion sur ce rapport. Les panélistes étaient Santa Ono, président de l’Université de la Colombie-Britannique, Janet Rossant, présidente et directrice scientifique de la Fondation Gairdner, John Borrows, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en droit autochtone à l’Université de Victoria, et Catherine Normandeau, doctorante à l’Université Queen’s. Ils décortiquent le rapport dans ce balado.

Sur ce même thème, voir aussi l’article de Paul Davidson, président d’Universités Canada, publié plus tôt cette année dans Options politiques.

Vous pouvez envoyer vos commentaires par Twitter à @IRPP.

Le téléchargement est gratuit. Nos balados sont mis en ligne les mardis, toutes les deux semaines.

Le téléchargement est gratuit. Nous mettons de nouveaux balados en ligne tous les deux mercredis.  Si vous avez des questions ou des commentaires, envoyez des tweets à @IRPP ou à un membre de l’équipe (@JRicardoBM, @jenditchburn, @colmfosullivan ou @cleadesjardins).

Santa Ono
Santa Ono is the president of the University of British Columbia.
Janet Rossant
Janet Rossant is the president and scientific director of the Gairdner Foundation.
John Borrows
John Borrows is an Indigenous legal scholar from the University of Victoria.
Catherine Normandeau
Catherine Normandeau is a PhD candidate from Queen’s University.