Le Canada est en train de réévaluer sa contribution aux missions de maintien de la paix de l’ONU partout au monde. Le gouvernement fédéral a promis il y a plus d’un an d’augmenter les effectifs sur le terrain, mais devrait-il vraiment y consacrer ses efforts ?

Le journaliste et étudiant en droit de l’Université McGill Ryan Hicks s’entretient à ce sujet avec Lou Pingeot, doctorante en science politique à l’Université McGill et coordonnatrice du Centre for International Peace and Security Studies (CIPSS). Elle a coécrit avec Vincent Pouliot l’article Replacer la paix au cœur des opérations de l’ONU, publié plus tôt ce mois dans Options politiques.

Vous pouvez envoyer vos commentaires par Twitter à @IRPP.

Ce balado fait partie du dossier Réinventer le rôle du maintien de la paix.


Do you have something to say about the article you just read? Be part of the Policy Options discussion, and send in your own submission. Here is a link on how to do it. | Souhaitez-vous réagir à cet article ? Joignez-vous aux débats d’Options politiques et soumettez-nous votre texte en suivant ces directives.

Le téléchargement est gratuit. Nos balados sont mis en ligne les mardis, toutes les deux semaines.

Le téléchargement est gratuit. Si vous avez des questions ou des commentaires, envoyez des tweets à @IRPP

Ryan Hicks
Ryan Hicks is a law student at McGill University in Montreal, journalist and 2018 McBurney Latin America Fellow. He is a former Quebec political correspondent for the CBC and has reported from across Canada and around the world.
Lou Pingeot
Lou Pingeot est doctorante en science politique à l’Université McGill et coordonnatrice du Centre for International Peace and Security Studies (CIPSS). Sa recherche porte sur l’évolution des opérations de paix de l’ONU, en particulier le rôle croissant des contingents policiers.
Autres articles