Tous les Canadiens sont tôt ou tard concernés par les soins de longue durée, que ce soit pour planifier leurs vieux jours ou s’assurer que leurs proches vieillissent en toute sécurité et dignité. Quel ensemble de besoins faut-il satisfaire pour que chaque aîné puisse accomplir les tâches du quotidien, à domicile ou en établissement de santé ? Cette question, pourtant essentielle à la durabilité de notre système de santé, n’est toujours pas une priorité publique. Or la pandémie de COVID-19, qui frappe tout particulièrement les établissements de soins au pays, nous oblige à examiner sérieusement les répercussions de cette négligence de nos politiques.

Directeur du programme Défis du vieillissement de l’IRPP, Colin Busby est rédacteur en chef invité de ce dossier qui réunit les analyses de plusieurs experts sur une série d’enjeux interdépendants, notamment le financement public, le partage des soins entre les secteurs public et privé, l’aide aux soins à domicile et la faible reconnaissance du personnel qualifié affecté aux aînés vulnérables.

Photo : Un homme et une femme brandissent une pancarte devant la Résidence Herron, Centre d’hébergement de soins de longue durée de Dorval, une municipalité de Montréal, le samedi 11 avril 2020, alors que les cas de COVID-19 se multiplient au Canada et dans le monde entier. La Presse canadienne / Graham Hughes.