Dans le dernier discours du Trône, le gouvernement fédéral reconnaissait les « torts que la violence sexiste continue de causer à la société canadienne », et s’engageait à élaborer un plan d’action pour lutter contre ce problème qui se fait sentir dans toutes les sphères de la société. Des changements sont nécessaires sur plusieurs plans, notamment en prévention et dans le traitement que notre société et notre système de justice réserve aux victimes.

Ce dossier, préparé en partenariat avec le Canadian Centre for Legal Innovation in Sexual Assault Response (CCLISAR), vise à faire la lumière sur les lacunes auxquelles les décideurs politiques, les législateurs et les tribunaux doivent remédier. Nos collaborateurs se penchent sur diverses réalités :  les procédures judiciaires dans les cas de violence conjugale ; la manière d’obtenir justice dans les milieux militaire, sportif et d’enseignement postsecondaire ; le respect des droits des victimes mineures et la prévention des abus sexuels ; et les besoins des victimes en matière de soutien social, juridique et policier.

Photo : La statue Ivstitia (Justice) de Walter Allward devant l’édifice de la Cour suprême à Ottawa. La Presse canadienne / Lars Hagberg.