Dans son Rapport public de 2016 sur la menace terroriste pour le Canada, Sécurité publique Canada juge que les extrémistes violents inspirés par les attentats terroristes constituent la principale menace à la sécurité du pays. Tandis que des groupes comme al-Qaïda et le soi-disant État islamique continuent d’utiliser efficacement Internet pour propager leur idéologie radicale et inciter leurs adeptes à commettre des attentats, comment s’effectue la radicalisation des jeunes Canadiens et que fait le gouvernement pour combattre l’extrémisme violent ?

Nadia Hai, doctorante à l’École de journalisme et des communications de l’Université Carleton, examine comment les groupes terroristes propagent leur message dans les pays occidentaux. Elle partage sur balado ses principales conclusions.

Le téléchargement est gratuit. Nos balados sont mis en ligne les mardis, à toutes les deux semaines.

Voir aussi l’article de Nadia Hai « Jihobbyists, Fanatics or Fan-attacks? Exploring Extremist Fan Cultures through Inspire Magazine ».

Photo : L’image vidéo montre Aaron Driver derrière le sous-commissaire de la GRC Mike Cabana (à gauche) et la commissaire adjointe Jennifer Strachan durant la conférence de presse à Ottawa au sujet de ce que la GRC a appelé un incident terroriste survenu à Strathroy, Ontario, le jeudi 11 août 2016. La Presse canadienne/Justin Tang