Les gouvernements et partis politiques de nombreux pays sont aujourd’hui confrontés à des électeurs imprévisibles et désabusés. Ce sentiment d’une classe politique indifférente à leurs préoccupations ou incapable de comprendre leur vie quotidienne a favorisé l’essor de mouvements populistes et de chefs polarisants. Face à la méfiance et au mécontentement dont ils sont également l’objet, les médias d’information doivent s’interroger plus en profondeur sur l’adéquation de leurs pratiques aux réalités sociales, démographiques et technologiques actuelles. À l’approche des élections fédérales de 2019, ce dossier jettera un œil critique sur la couverture des campagnes et l’impact des nouvelles tendances en ligne sur le travail des médias.

Le soutien financier à la publication de ce dossier provient en partie du Conseil national des médias du Canada.

Photo : Le premier ministre Justin Trudeau s’adresse aux médias sur la Colline du Parlement, à Ottawa, le 20 juin 2018. La Presse canadienne / Matthew Usherwood.