En avril 2018, un groupe de juristes mettait sur pied le Project Fact(a) en réaction à l’acquittement deux mois plus tôt de Gerald Stanley, fermier de la Saskatchewan accusé d’avoir tué par balles un jeune Cri du nom de Colten Boushie. Aussi bien les spécialistes du droit que la famille Boushie et le grand public désiraient en effet comprendre ce qui s’était vraiment passé au cours du processus d’instruction pénale. Soutenu par la Osgoode Hall Law School de l’Université York, ce projet avait pour but d’approfondir la réflexion sur le droit et la procédure judiciaire tout en examinant d’importants facteurs qui n’ont pas été formellement évoqués lors du procès, notamment le racisme systémique et l’historique du territoire où les faits se sont produits.

Ce dossier d’Options politiques s’appuie sur les recherches des participants de Project Fact(a), qui ont voulu situer dans son contexte la mort tragique du jeune Boushie et proposer des outils pédagogiques qui permettent d’en tirer toutes les leçons.

Photo : The Boys are OK, de Jerry Whitehead, artiste de Vancouver, originaire de la Première Nation Peter Chapman de la Saskatchewan.