La reprise qui a suivi la grande récession de 2008 est si lente que certains observateurs nous croient à l’aube d’une ère de faible croissance permanente. Or la question touche particulièrement le Québec, où elle croise celle du rôle de la province dans la fédération canadienne. Nous examinons ici cet enjeu, pour ensuite lancer le débat sur la viabilité de la décroissance comme alternative au modèle de croissance classique.

Photo: Shutterstock

Articles dans ce dossier

Autres dossiers