L’approche canadienne en matière d’aide internationale a essuyé ces dernières années son lot de critiques. Parmi les décisions controversées du gouvernement de Stephen Harper, citons le financement accordé à des sociétés minières pour des travaux de développement, la focalisation sur les pays à fort potentiel commercial pour le Canada, l’intégration de l’Agence canadienne de développement international (ACDI) au ministère des Affaires étrangères et du Commerce international (aujourd’hui Affaires mondiales Canada), de même que la franche priorité donnée à la santé maternelle et infantile. Le gouvernement libéral a toutefois entrepris un vaste réexamen de la politique canadienne dans le contexte du Programme de développement durable des Nations unies. Dans ce numéro d’Options politiques, nos collaborateurs traitent de différents aspects de la question, notamment de la dynamique mondiale de « partenariat » plutôt que d’« assistance » aux pays en développement, du rôle des villes et de l’importance de placer l’égalité des femmes au cœur des programmes d’aide.

Photo : Glenda / Shutterstock.com