Le renouvellement des relations de nation à nation avec les peuples autochtones et les 94 appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation figuraient parmi les principaux engagements du gouvernement libéral élu en 2015, qui s’engageait aussi à revoir la Loi sur les Indiens selon une nouvelle approche reconnaissant les droits inhérents des Premières Nations. Mais en vue de la prochaine élection, y a-t-il eu de véritables changements dans ce domaine crucial ? Peut-on parler de réels progrès sur des enjeux fondamentaux comme la restitution des terres autochtones et l’application de la Déclaration des Nations unies sur les droits des peuples autochtones ? Qu’en est-il de l’état actuel des relations Couronne-Autochtones ? Trois experts se sont penchés sur ces questions lors de notre débat à Ottawa.

Cette discussion fait partie d’une série de petits-déjeuners préélectoraux sur certains des grands enjeux qui devraient figurer aux débats de la campagne électorale 2019. Ils sont organisés par le magazine Options politiques de concert avec l’École de politiques publiques Max Bell de l’Université McGill.

En partenariat avec :

En collaboration avec :

EXPERTS INVITÉS

Chef Marilyn Slett
Chef Marilyn Slett
Conseil tribal Heiltsuk

K̓áwáziɫ (Marilyn Slett) est citoyenne de la Première Nation Heiltsuk et chef élue du conseil tribal Heiltsuk, fonction qu’elle exerce pour un troisième mandat consécutif, après en avoir été conseillère et directrice administrative. Également présidente des Premières Nations de la côte, elle est membre du Conseil de l’Assemblée des Premières Nations de la Colombie-Britannique, coprésidente du Conseil consultatif sur le saumon sauvage de la Colombie-Britannique et a été nommée récemment au Conseil du réseau Vancouver Coastal Health. En tant que chef du conseil tribal, elle a piloté d’importants projets visant à protéger les titres et droits de la nation Heiltsuk ainsi que la santé du milieu marin de la Colombie-Britannique.

Brock Pitawanakwat
Brock Pitawanakwat
Université York

Brock Pitawanakwat, Anishinaabe de la Première Nation Whitefish River, est professeur agrégé et coordonnateur du programme d’études autochtones du Département d’études sur l’équité de l’Université York. Ses recherches portent sur la participation électorale, la gouvernance, la santé et la revitalisation de la langue des Anishinaabe. Chargé de recherche au Yellowhead Institute, il participe régulièrement à la table ronde hebdomadaire Media Indigena.

Hayden King
Hayden King
Yellowhead Institute

Hayden King, Anishinaabe de la Première Nation de Beausoleil de Gchi’mnissing en Huronie (Ontario), est directeur exécutif de l’Institut Yellowhead, conseiller en éducation autochtone du doyen de la faculté des arts de l’Université Ryerson, professeur auxiliaire à l’Université Carleton et agrégé supérieur de recherche au Massey College. On lui doit de nombreuses études et analyses sur les relations Couronne-Autochtones.

MODÉRATRICE

Jennifer Ditchburn
Jennifer Ditchburn
Options politiques

Jennifer Ditchburn dirige l’influent magazine numérique de l’IRRP. Journaliste maintes fois primée, elle a couvert pendant plus de 20 ans les affaires nationales et parlementaires pour La Presse Canadienne et la SRC/CBC. Trois fois lauréate du Concours canadien de journalisme, elle reçoit en 2015 le prestigieux Prix Charles Lynch pour sa couverture exceptionnelle des grands enjeux nationaux. Elle a codirigé (avec Graham Fox) la publication du livre The Harper Factor: Assessing a Prime Minister’s Policy Legacy (2016).