English version available here

L’objectif du nouveau programme fédéral de soins dentaires est d’aider ceux qui n’ont pas les moyens de payer ces soins essentiels. Mais se concentrer sur les traitements dentaires ne suffira pas. La santé buccodentaire est une composante intégrale de notre santé générale et de notre bien-être, peu importe notre âge. C’est pourquoi la promotion de la santé et la prévention des maladies buccodentaires doivent faire partie des programmes publics.

Pour être efficace, le nouveau programme devra offrir un bon éventail de soins préventifs. Il devra également reconnaître tous les professionnels de la santé buccodentaire autorisés en tant que prestataires de services admissibles – y compris les hygiénistes dentaires, qui constituent le sixième groupe le plus important de professionnels de la santé au Canada.

Ces deux critères importants n’ont toutefois pas été pris en compte dans la mosaïque actuelle de programmes provinciaux et territoriaux. Lors de représentations auprès d’élus et de responsables des politiques, des représentants de l’Association canadienne des hygiénistes dentaires (ACHD) ont d’ailleurs constaté une méconnaissance de l’importance des services et des traitements préventifs d’hygiène dentaire.

Les hygiénistes dentaires offrent régulièrement aux futurs parents, aux jeunes, aux adultes, aux personnes âgées et aux soignants des conseils personnalisés sur les pratiques d’hygiène buccodentaire à domicile et sur les changements au mode de vie qui favorisent la santé et le bien-être buccodentaires.

Ces professionnelles conseillent notamment leurs patients sur les risques associés au tabagisme, à la consommation d’alcool et de drogues et à la consommation de sucre, qui peuvent tous contribuer à l’incidence de la carie dentaire, des maladies parodontales (gingivite et parodontite) et de nombreuses maladies systémiques.

Dépister rapidement des cancers

Des études montrent clairement qu’une mauvaise santé buccodentaire va souvent de pair avec de graves problèmes généraux de santé, comme le diabète, les maladies respiratoires et cardiovasculaires, ainsi que plusieurs enjeux qui viennent compliquer la grossesse.

Les hygiénistes dentaires fournissent également des évaluations complètes et systématiques de la tête, du cou et des tissus mous de la bouche. Ces examens approfondis sont particulièrement importants, car ils peuvent permettre une détection précoce du cancer et une orientation rapide vers d’autres professionnels de la santé.

Les tendances des statistiques canadiennes sur le cancer indiquent qu’en 2022, il y aura environ 7500 nouveaux cas de cancer de la tête et du cou, une catégorie qui inclut le cancer de la bouche. Étant donné que de nombreux Canadiens n’ont pas de médecin de famille attitré, un professionnel de la santé buccodentaire qualifié peut être le premier à dépister le cancer à un stade précoce et à orienter le client en conséquence.

Enfin, les services d’hygiène dentaire préventive s’attaquent à la carie dentaire, la maladie buccale chronique la plus répandue chez les enfants et les adultes. Les interventions cliniques rentables et peu invasives qui préviennent la carie comprennent l’application de fluorures, de scellants dentaires et d’obturations temporaires.

Les hygiénistes dentaires ont mis au point des moyens novateurs de fournir des services dans des cliniques mobiles et dans des lieux tels que les écoles, les organismes de santé publique, les centres communautaires, les foyers de soins de longue durée et les résidences privées. Elles se rendent également dans les communautés rurales et éloignées pour fournir des soins.

Les hygiénistes , surtout celles qui travaillent de façon autonome, sans la supervision d’un dentiste, nous disent souvent que sans leur apport, de nombreuses familles seraient obligées de se faire soigner d’urgence à l’hôpital ou, pire encore, ne recevraient pas de soins.

Les hygiénistes doivent faire partie du plan

La promotion de la santé buccodentaire, la prévention des maladies et le traitement précoce des maladies vont de soi. Dans le secteur de la santé en général, les appels à une meilleure prévention sont constants et croissants. C’est pourquoi les hygiénistes dentaires devraient faire partie du programme fédéral de soins dentaires.

Bien que l’adoption de la législation proposée pour la première étape du plan du gouvernement soit imminente, plus de détails sur l’administration et la prestation du programme à long terme sont encore en cours d’élaboration.

La mise en œuvre complète du programme fédéral étant prévue pour 2025, les hygiénistes dentaires continueront à plaider non seulement pour la prévention et l’accès accru aux soins buccodentaires dans le cadre de ce programme, mais aussi pour d’autres programmes de soins dentaires financés par l’État. Parce que ceux-ci jouent un rôle important dans l’amélioration de la vie des gens au Canada.

Souhaitez-vous réagir à cet article ? Joignez-vous aux discussions d’Options politiques et soumettez-nous votre texte , ou votre lettre à la rédaction! 
Juliana Jackson
Juliana Jackson est directrice des politiques, de la recherche et des relations gouvernementales à l'Association canadienne des hygiénistes dentaires. Elle a une longue feuille de route dans l'ensemble du système de santé, notamment en santé publique, au sein de gouvernements provinciaux et dans les hopitaux.
Sylvie Martel
Sylvie Martel est directrice des pratiques en hygiène dentaire à l'Association canadienne des hygiénistes dentaires et compte plus de 35 ans d'expérience en tant qu'hygiéniste dentaire.

Vous pouvez reproduire cet article d’Options politiques en ligne ou dans un périodique imprimé, sous licence Creative Commons Attribution.

Creative Commons License

Recherches et événements connexes de l’IRPP

Les prestations en espèces pourraient combler d’importantes lacunes du système des soins de longue durée

par Colleen M. Flood, Deirdre DeJean, Lorraine Frisina Doetter, Amélie Quesnel-Vallée et Erik Schut avril 7, 2021

L’aide médicale à mourir : le cas des personnes dont la maladie mentale est la seule condition médicale invoquée

février 21, 2020

Recherches connexes du Centre d’excellence

Federalism as a Strength: A Path Toward Ending the Crisis in Long-Term Care

par Carolyn Hughes Tuohy mars 10, 2021

Universal Pharmacare and Federalism

par Colleen M. Flood, Bryan Thomas, Asad Ali Moten and Patrick Fafard septembre 12, 2018