Si la plupart des économies se sont remises de la crise financière mondiale de 2008, les avantages de la prospérité ne sont toujours pas redistribués équitablement. Seuls quelques secteurs, régions et catégories d’emploi en ont bénéficié. Les changements technologiques accélèrent entre-temps l’évolution de la nature du travail, des compétences recherchées et des besoins couverts par nos programmes sociaux. Résultat : de plus en plus de gens se sentent laissés pour compte, ce qui accroît leur ressentiment et met à l’épreuve la cohésion sociale du pays.

La dernière conférence du Queen’s International Institute on Social Policy a rassemblé des experts canadiens et internationaux venus examiner les moyens de favoriser une prospérité inclusive. Leurs réflexions et analyses font l’objet de ce dossier.

Photo : La vallée de Meewasin, à Saskatoon, près du pont Broadway qui enjambe la rivière Saskatchewan Sud. Shutterstock / Scott Prokop.