Depuis que la « loi Magnitski » est entrée en vigueur aux États-Unis, certains pensent que le Canada devrait adopter une législation similaire qui permettrait d’imposer des sanctions aux personnes et aux pays qui violent les droits de l’homme. Comment le Canada devrait-il procéder ? Andrea Charron, directrice du Centre for Security, Intelligence and Defence Studies à l’Université Carleton, livre son point de vue.

Le téléchargement est gratuit. Nos balados sont mis en ligne les mardis, à toutes les deux semaines.

Voir aussi l’article d’Andrea Charron et Meredith Lilly dans Options politiques, « More sanctions is the wrong tool for human rights protection ».

Photo: Shutterstock.com