Didier Awadi, Extrait d’une entrevue accordée à Afrik.com 18 janvier 2013

Quel regard portez-vous sur le conflit au Mali ? Que pensez-vous de l’intervention militaire de la France ?

Il fallait une intervention militaire rapide. Il n’y avait pas d’autres choix. On doit mettre la France et l’OTAN face à leurs responsabilités, car c’est eux qui ont créé le chaos en Libye qui a provoqué la crise malienne. N’oublions pas qu’après l’effondrement du régime de Kadhafi, beaucoup d’armes étaient en libre circulation. Elles ont été récupérées par les différents groupes armés qui contrôlent actuellement le nord du Mali. La crise malienne résulte donc des conséquences directes du conflit libyen. C’est pour cela que Sarkozy et Bernard-Henri Lévy, qui étaient en première ligne durant la guerre en Libye, doivent être jugés par la Cour pénale internationale pour leur responsabilité dans la crise malienne. Tous deux sont responsables de la crise au Mali, ils doivent donc en payer le prix ! La communauté internationale est d’une grande hypocrisie ! En réalité, ce sont trois pays qui la composent : la France, les États-Unis et la GrandeBretagne. Ils donnent leur bénédiction ou non, selon leurs intérêts. De toute façon, la communauté internationale n’a jamais servi les intérêts des populations africaines qui souffrent. Mais les Africains doivent aussi faire face à leurs responsabilités. On n’a pas d’armée forte pour se défendre. La Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest devrait aussi être plus solidaire du Mali. On a tous un devoir de solidarité envers le Mali.