Les résultats de l’élection au Québec nous ont réservé des surprises : la Coalition avenir Québec a battu le Parti libéral par 12,6 points de pourcentage et a pu former un gouvernement majoritaire. Les sondeurs étaient loin du compte : en effet, leur erreur figure désormais comme le plus grand écart jamais enregistré entre les intentions de vote et le résultat du scrutin pour les partis en tête depuis la publication des sondages au Québec.

Claire Durand avance, dans ce balado bilingue, quelques hypothèses au sujet de cet écart, souligne l’importance des sondages et les situe dans le contexte national et international.

Voir aussi son article, en français et en anglais, qui analyse les résultats en détail.

Et si vous êtes à Montréal le 27 novembre prochain, ne manquez pas notre 5 à 7 sur le nouvel échiquier politique au Québec.

Le téléchargement est gratuit. Nous publions des balados chaque deuxième mercredi. Vous pouvez envoyer vos commentaires par Twitter à @IRPP ou @madihaslam.

Photo : Le chef de la  Coalition avenir Québec François Legault célèbre sa victoire le soir des élections, le 1er octobre 2018. La Presse canadienne /  Paul Chiasson.



Souhaitez-vous réagir à cet article ? Joignez-vous aux débats d’Options politiques et soumettez-nous votre texte en suivant ces directives. |  Do you have something to say about the article you just read? Be part of the Policy Options discussion, and send in your own submission. Here is a link on how to do it.