Tandis que l’administration Trump continue d’appliquer sa politique d’immigration sévère au sud de nos frontières, des voix se font entendre pour que le Canada suspende ou abroge l’Entente sur les tiers pays sûrs avec les États-Unis. En vertu de l’Entente, entrée en vigueur en 2004, les demandeurs d’asile sont tenus de présenter leur demande dans le premier pays sûr dans lequel ils arrivent.

Dans ce balado, Sharry Aiken examine l’Entente, son histoire et les implications politiques qu’aurait sa suspension. Selon elle, les États-Unis ne représentent pas un endroit sûr pour les migrants en ce moment.

Sharry Aiken est professeure agrégée à la Faculté de droit de l’Université Queen’s où elle enseigne le droit international des réfugiés, le droit d’immigration et le droit international des droits de l’homme. Elle a été présidente du Conseil canadien pour les réfugiés.

Elle a coécrit un article d’Options politiques en avril 2017, « Fortress USA and policy implications for Canada ».

Le téléchargement est gratuit. De nouveaux balados sont mis en ligne tous les deux mercredis. Vous pouvez envoyer vos questions ou commentaires par tweet à @IRPP.

Photo :  Le ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté Ahmed Hussen lors de la période de questions à la Chambre des communes. La Presse canadienne / Sean Kilpatrick.


Do you have something to say about the article you just read? Be part of the Policy Options discussion, and send in your own submission. Here is a link on how to do it. | Souhaitez-vous réagir à cet article ? Joignez-vous aux débats d’Options politiques et soumettez-nous votre texte en suivant ces directives.